La compagnie

Une Compagnie professionnelle de théâtre jeune public subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service de la Culture. 

PLUS DE 50 ANS DE THEATRE JEUNE PUBLIC

Depuis plus de 50 ans, le Théâtre des Zygomars est une compagnie professionnelle de théâtre jeune public. Contrat-programmée, implantée à Namur, notre compagnie développe, depuis 2011, un projet artistique axé sur les textes de l’auteur Vincent Zabus.

Vincent est scénariste et comédien, il écrit des histoires poétiques où l’humour est très présent. Le premier spectacle issu de ce nouveau souffle artistique, « Macaroni ! », mis en scène par Pierre Richards, connaît un grand succès ! Plus de 300 représentations en Belgique et à l’étranger.
Depuis, « Les oies sauvages » en 2013, « Raoul » en 2014, « Dans ma rue » en 2015, « Incroyable » en 2017, “Plasticine” en 2019, « Le tout petit monsieur » en 2020 et « La femme hibou » en 2021.

Par ailleurs, nous développons des formes nouvelles qui s’invitent dans les écoles. « La question du devoir », présenté à Huy 2018 s’adresse aux ados de plus de 15 ans. Il s’agit d’un concept de spectacle-débat sur le thème de l’engagement, ce projet est porté par Emilie Plazolles, Gilles Abel et Yannick Duret.

Nous élaborons notre projet artistique en collaboration directe avec les acteurs du territoire namurois : la Ville de Namur, le Centre Culturel de Fosses-la-Ville, l’équipe de l’Action Culturelle des Abattoirs de Bomel, IThAC, sans oublier la Compagnie des Bonimenteurs, l’Isolat, la compagnie Victor B, le théâtre Jardin Passion et bien d’autres.

Nous avons mis sur pied une exposition itinérante « D’un continent à l’autre, les marionnettes s’exposent », avec la magnifique collection que nous avons reçue de la Province de Namur.

Les Zygomars ont à cœur de proposer parallèlement aux créations artistiques, un travail prolongé sur le terrain avec les enfants ou les adolescents, ainsi qu’avec leurs accompagnants. Nous organisons pour cela des stages, ateliers et formations, toujours en prolongement de nos créations.”

Plus de 50 ans de théâtre jeune public.

Nos premiers spectateurs sont aujourd’hui proches de la retraite !

Bien sûr, le Zygomars du début ne sont plus là…. bien sûr, il y a eu des hauts et des bas… bien sûr, on ne fait plus aujourd’hui le même théâtre jeune public qu’autrefois. Et pourtant, quand on se plonge dans l’histoire des débuts de la compagnie, qu’on relit les mots de son fondateur, Hubert Roman, on est face à une évidence : l’esprit « zygomar » a traversé les années.

Avec Vincent Zabus, notre directeur artistique, la compagnie se sent plus proche que jamais de l’esprit des débuts. Si Hubert Roman l’avait rencontré, ce Zabus lui aurait plu, sans aucun doute !

L’histoire de la compagnie commence, au milieu des années soixante, par la rencontre entre Pol Danheux et Hubert Roman. Pol est alors jeune décorateur au Centre Dramatique de Wallonie et Hubert, animateur jeunesse de la Province de Namur. Tous deux fascinés par la marionnette, ils se lancent dans la tournée de leur première production : « Les aventures de Coco Labille » en 1965.

Ils se choisissent rapidement un nom pas trop prétentieux mais bien farfelu – les Zigomars – Ne disait-on pas d’un enfant turbulent : « Ne fais pas le zigomar ! » ?

« On a changé le I en Y pour coller mieux à l’envie d’être reconnu comme des individus bizarres » Pol Danheux

Dès le départ, les Zygomars défendent une idée ludique du théâtre pour la jeunesse : celle « d’offrir aux enfants un théâtre de santé, de bonheur et de joie ». Il s’agit avant tout de distraire et d’amuser grâce à un cocktail de poésie, d’action et d’humour, le tout teinté d’un réel souci pédagogique et esthétique. 

La compagnie ne s’encombre pas des traditions et invente sa propre façon de « faire de la marionnette », montrant au public à la fois la marionnette et son manipulateur et tous les changements de décor à vue.

Autour des deux fondateurs, toute une équipe se crée, au fil des spectacles : dans les années ’70, Serge Naniot, Arlette Paris, Jean-Marie Evrard, Mimi Danheux, Edmond Meura, Ginette Glineur puis André Lange (par ailleurs le créateur de la série Bébé Antoine avec Ralph Dabo et Marion, à la télévision) et l’auteur Emile Hesbois.
Début des années ’80, c’est la marionnettiste bulgare Krystina Vassileva qui rejoint la compagnie, ainsi que Frédéric Latin, auteur et metteur en scène.

Parmi les spectacles qui ont fait le plus parler d’eux, on compte : « 6 contes et des pois », « L’oiseau blanc », « Le cosmonaute », « L’œuf et la moto », « Le cheval de 4 », « Le chat perché », « A pied, à cheval ou en valises », « Du vent dans la tête », « L’enfant et l’oiseau », « Où sont les nutons d’antan ? » (les deux derniers ont été créés avec la complicité de Margareta Niculescu, co-fondatrice de l’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières).

« La marionnette, c’est avant tout du théâtre. Cela paraît peut-être évident aujourd’hui, mais ne l’était pas du tout à l’époque : on voit là le chemin parcouru en cinquante ans. »
(Margareta Niculescu en 2011)

Ces spectacles ont emmené les Zygomars en France, en Roumanie, en Tchécoslovaquie, en Pologne, en Italie, en Tunisie et même jusqu’aux Etats-Unis et au Canada.

A la fin des années ’80, une nouvelle équipe se met en place. Avec le départ de Pol Danheux et Hubert Roman, la compagnie prend ses distances avec la marionnette et propose des représentations théâtrales au sens classique du terme : « faire du théâtre… Du beau, du grand, du vrai théâtre. », sous la direction de Michel Frederickx.

Dans les années ‘90, la compagnie propose un ensemble d’activités entre « Cour et Scène » et se renforce d’une équipe nouvelle qui soutient un partenariat entre l’école et le théâtre pour enfants. Deux spectacles font particulièrement parler d’eux : « Cartoon » et « Le rêve du jardin », tous deux spectacles de marionnettes. C’est durant ces années que le marionnettiste Bernard Clair collabore avec les Zygomars. Daniel Simon dirige la compagnie pendant quelques années. Martine Jentgen s’occupe de l’administratif. Elle laissera sa place en 2004 à Véronique Deza.

Début des années 2000, sous la direction de PJ Lacroix puis d’Isabelle Authom, la compagnie collabore avec différents metteurs en scène. Yves Coumans s’adresse aux plus jeunes, avec des spectacles de marionnette comme « éléfantino », « Gepetto » et « Petites histoires de cœur », écrits par Carl Norac, dans lesquels on retrouve entre autres certains comédiens fidèles comme Gilles Delvaux, Giulia Palermo et Christophe Challe.

Jean-Michel Frère propose, lui, des spectacles audacieux pour les ados, « Le jour où les moules auront des dents », « Je suis libre ! hurle le ver luisant » et « +vite que tes yeux », une rencontre-fusion entre le breakdance,
le théâtre, la vidéo et un DJ. De jeunes metteurs en scène comme Christophe Challe, Christiane Girten ou Matthieu Collard créent aux Zygomars leur premier spectacle. Krystina Vassileva revient jouer dans la compagnie, avec « Entre cimes et racine », mis en scène par René George. A la régie son et lumière, Martin Daix, Christophe Binamé puis Frédéric Kienen et Julie Bekkari accompagnent les tournées.

C’est en 2011 que Vincent Zabus entre dans la compagnie, d’abord comme auteur référent, puis, depuis 2014, comme directeur artistique.

Nos comédiens fidèles aujourd’hui sont Samuel Laurant, Simon Wauters, Nathalie Mellinger, Yannick Duret, Naïma Ostrowski, Vincent Huertas, Marie Jacquet, Emilie Plazolles, Gilles Abel, et plus récemment, Simon Delvaux et Virginie Pierre.

Nous aimons travailler avec des scénographes comme Coline Vergez ou Catherine Somers, des musiciens comme Philippe Morino, des illustratrices comme Valérie Vernay, Barbara Baldi et Théodora Ramaekers, des metteurs en scène comme Pierre Richards, Bernard Massuir et bientôt Dominique Serron, Nicolas Turon. Nos
animateurs sont Matthieu Collard, Mélodie Valemberg, Emilie Berlémont, Marie Jacquet et Stéphanie Gervy. Notre vidéaste référent est Abdel El Asri. Les photos de nos spectacles sont de Jean-François Flamey. C’est l’artiste namuroise Pauline Tonglet qui s’occupe du graphisme de nos supports promotionnels.

Aujourd’hui, c’est Carine Delberghe notre chargée de com’ et Frédérique Biebuyck notre responsable administrative.

Dans le Conseil d’administration, nous comptons cinq personnes : Micheline Terly, Christophe Challe, Jean-Michel Frère, Bernard Michel (vice-président) et Jean-Pierre Demoulin, président. Ce dernier fait partie du CA depuis 1972 ! Cela fait 40 ans qu’il s’investit cœur et âme, sans compter, dans la compagnie.

Dans l’Assemblée Générale, nous comptons, en plus des membres du CA, Sophie Hubert, Nadine Renquet, Krystina Vassileva, Marie-Noëlle Vandermensbrugghe et Matthieu Collard.

Parmi les nombreux spectateurs, nous citerons l’homme qui a vu le plus de spectacles des Zygomars, celui qu’Hubert Roman invitait aux premières pour avoir son avis : Jean Giar. Directeur du Théâtre de l’Escalier, il a fait partie de notre CA pendant de nombreuses années. Il n’a jamais cessé de venir nous applaudir et nous encourager.

Beaucoup d’artistes ont collaboré avec les Zygomars, durant toutes ces années. Nous en avons cité certains, mais il y en a encore beaucoup d’autres, comédiens, scénographes, animateurs, metteurs en scène, auteurs, marionnettistes, mais aussi administrateurs, régisseurs… 

Merci à tous ceux qui se reconnaîtront !